La inserción laboral de los jóvenes: un concepto histórico, ambiguo y societal

  • Éric Verdier Laboratoire d'économie et de sociologie du travail du CNRS, (Francia)
  • Mircea Vultur Centre Urbanisation, Culture, Société de l’INRS, (Canadá)

Resumen

Los conceptos principales que se utilizan hoy en día para analizar la situación en el mercado laboral de las diferentes categorías de fuerza de trabajo son a menudo heredados del periodo de los Trente Glorieuses (N de la T: Edad de oro del capitalismo, en español). Un concepto que se convirtió enun objeto de investigación, que varios trabajos trataron de circunscribir y de definir de varias maneras, es el de inserción laboral. Los objetivos de este artículo son: a) mostrar el carácter histórico de la noción de inserción laboral, b) analizar la ambigüedad de sus definiciones proteiformes, utilizadas en gran parte por los investigadores en función de sus preocupaciones específicas de investigación y c) resaltar el aspecto societal de la inserción laboral a partir de una mirada comparativa sobre el contenido de esta concepción y de su utilización en Francia y en Quebec. Este proceso nos llevará a un amplio cuestionamiento sobre la adecuación de este concepto a la realidad de los recorridos de formación y del mundo del trabajo contemporáneosque sufren profundas y rápidas transformaciones y requieren nuevas conceptualizaciones más detalladas y más rigurosas.  

Cristina Vicente Lucas (Trad.)

Palabras clave:

Inserción laboral de los jóvenes, Debate teórico, Análisis societal, Acción pública, Renovación conceptual

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Citas

Barbier, J. - C. (2002). Peut-on parler d’« activation » de la protection sociale en Europe ? Revue française de sociologie, 43 (2), 307 - 332.

Bonniel, J. et Lahire, B. (1994). Remarques sociologiques sur la notion d’insertion. In Guth, S. (dir.), L’insertion professionnelle (p. 21 - 31). Paris : L’Harmattan.

Bonvin, J.-M. et Farvaque, N. (2007). L’accès à l’emploi au prisme des capabilités, enjeux théoriques et méthodologiques. Formation Emploi, 98, 9-24.

Bordigoni, M. et Vergnies, J. - F. (1997). Étudiants salariés. Quand la vie active commence avant la fin des études. Céreq Bref, 132 (juin).

Bordigoni, M., Demazière, D. et Mansuy, M. (1994). L’insertion professionnelle à l’épreuve de la jeunesse. Points de vue sur les recherches françaises. Communication au « Network on Transition in Youth », Seelisberb.

Bouffartigue, P., Lagrée, J. - C. et Rose, J. (1989). Jeunes : de l’emploi aux modes de vie. Points de vue sur un champ de recherche. Formation Emploi, 26, 63-75.

Bourdon, S. et Cleaver, A. (2000). Le genre et le stéréotype du diplôme lors de l’insertion professionnelle. Revue des sciences de l’éducation, XVII (3), 677-700.

Bourdon, S., Longo, M. E. et Charbonneau, J. (2016). Les figures de la réussite, des clés pour appréhender les bifurcations scolaires et professionnelles. Formation-emploi, 134, 27-45.

Castel, R. (1995). Les métamorphoses de la question sociale. Paris : Fayard.

Centre d’études et de recherches sur les qualifications (CÉREQ) (2014). Quand l’école est finie. Premiers pas dans la vie active de la génération 2010 – Enquête 2013. Marseille : CÉREQ.

Charbonneau, J. (2007). L’influence du contexte sociétal sur les trajectoires scolaires et professionnelles des jeunes adultes. In Bourdon, S. et Vultur, M. (dir.), Les jeunes et le travail (p. 53 - 70). Québec, Les Éditions de l’Institut québécois de recherche sur la culture (IQRC).

Charles, N. (2015). Enseignement supérieur et justice sociale. Sociologie des expériences étudiantes en Europe. Paris : La Documentation française. Collection « Études et recherches ».

Collectif (2014). Les dispositifs publics en action. Vers une sécurisation des parcours professionnels et personnels ? Paris : Éditions Liaisons, Centre d’étude de l’emploi.

Coulon, A. (2012). L’École de Chicago. Paris : Presses universitaires de France. Collection « Que sais-je ? ».

Couppié, T. et Mansuy, M. (2001). Construction et usage des catégories d’analyse. L’insertion professionnelle des jeunes : éléments de comparaison européenne. 8e Journées d’études Céreq. Marseille : Lasmas-IdL.

Demazière, D. et Dubar, C. (1993). L’insertion professionnelle des jeunes de bas niveau scolaire. Marseille : CÉREQ. Collection « Documents ».

Desrosières, A. (2003). Historiciser l’action publique : l’État, le marché et les statistiques. In Laborier, P. et Trom, D. (dir.). Historicités de l’action publique (p. 207 - 221). Paris : Presses universitaires de France.

Desrosières, A. (2008). L’argument statistique. Paris : Mines ParisTech, Presses de l’école des Mines.

Dubar, C. (1995). La socialisation. Construction des identités sociale et professionnelles. Paris : Armand Colin.

Dubar, C. (1998). Réflexions sociologiques sur la notion d’insertion. In Charlot, B. et Glasman, D. (dir.), Les jeunes, l’insertion, l’emploi (p. 29-37). Paris : Presses universitaires de France.

Dubar, C. (2001). La construction sociale de l’insertion professionnelle. Éducation et sociétés, 7, 23-36.

Dupray, A. (2012). 10 ans de parcours professionnels des jeunes : l’intérêt des études

Eckert, H. (2009). Étudier, travailler… Les jeunes entre désir d’autonomie et contrainte sociale. Sociologie et sociétés, XLI (1), 239-262.

Eme, B. (2012). Insertion. In Bevort, A., Jobert, A., Lallement, M. et Mias, A. (dir.), Dictionnaire du travail (p. 401 - 407). Paris : Presses universitaires de France. Collection « Quadrige, DicosPoche ».

Epiphane, D., Gire t, J. - F., Hallier, P., Lopez, A. et Sigot, J.-C. (2001). GÉNÉRATION 1998 : à qui profite l’embellie ? Céreq Bref, 181 (décembre).

Esping - Andersen, G. (1999). Les trois mondes de l’État-providence: essai sur le capitalisme moderne. Paris : Presses universitaires de France. Collection « Le lien social ».

Flamand, J. (2016). Les transitions professionnelles, révélatrices d’un marché du travail à deux vitesses. La note d’analyse, 50, France Stratégie. www.strategie.gouv.fr.

Garonna, P. et Ryan, P. (1989). Le travail des jeunes, les relations professionnelles et les politiques sociales dans les économies avancées. Formation Emploi, 25, 78-90.

Gauthier, M. (2001). La recherche sur les jeunes au Canada. In Gauthier, M. et Pacom, D. (dir.), La recherche sur les jeunes et la sociologie au Canada (p. 11-21). Québec : Les Éditions de l’Institut québécois de recherche sur la culture (IQRC).

Gauthier, M. (2007). De jeunes chômeurs à jeunes travailleurs : évolution de la recherche sur les jeunes et le travail au Québec depuis 1980. In Bourdon, S. et Vultur, M. (dir.), Les jeunes et le travail (p. 23-50). Québec : Les Éditions de l’Institut québécois de recherche sur la culture (’IQRC).

Gauthier, M., Hamel, J., Molgat, M., Trottier, C. et Vultur, M. (2004). L’insertion professionnelle et le rapport au travail des jeunes qui ont interrompu leurs études secondaires et collégiales. Étude rétrospective. Montréal : INRS Urbanisation Culture et Société.

Gautié, J. (2003). Marché du travail et protection sociale : quelles voies pour l’après - fordisme ? Esprit, novembre, 78-115.

Gazier, B. (2003). Tous sublimes : pour un nouveau plein emploi. Paris : Flammarion.

Géhin, J. - P. et Palheta, U. (2012). Les devenirs socio-professionnels des sortants sans diplôme; un état des lieux dix ans après la sortie du système éducatif (1998-2008). Formation Emploi, 118, 15-36.

Giret, J. - F. (2000). Pour une économie de l’insertion professionnelle des jeunes. Paris : CNRS Éditions.

Guitton, C. (1998). Travail et ordre social. Une étude historique et juridique des politiques d’insertion par le travail. Travail et Emploi, 77, 15-38.

Hamel, J. (2007). Le rapport au travail et la génération numérique. In Bourdon, S. et Vultur, M. (d ir.), Les jeunes et le travail (p. 69-89). Québec : Les Éditions de l’Institut québécois de recherche sur la culture (IQRC).

Iribarne, A. (1986). L’insertion des jeunes dans la vie active : des problématiques qui restent à construire. In Tanguy, L. (dir.), L’introuvable relation formation-emploi. Paris : La Documentation française.

Jobert, A., Marry, C. et Tanguy, L. (1995). Mise en perspective d’un domaine de recherche en Allemagne, Grande-Bretagne et Italie. In Jobert, A., Marry, C. et Tanguy, L. (dir.), Éducation et travail en Grande-Bretagne, Allemagne et Italie (p. 9-22). Paris : Bibliothèque des Sciences de l’Éducation, Armand Colin.

Jobert, B. et Muller, P. (1987). L’État en action. Politiques publiques et corporatismes. Paris : Presses universitaires de France.

Leclercq, E. (2014). Lorsque l’activité professionnelle recompose les parcours de transition : les responsables « Hygiène, qualité, sécurité, environnement ». Formation Emploi, 128, 47-64.

Lefresne, F. (2003). Les jeunes et l’emploi. Paris : La Découverte. Collection « Repères ».

Lefresne, F. (2010). Effets générationnels et transformations structurelles de l’emploi. Regards croisés sur l’économie, 7, 91-100.

Lichtenberger, Y. (1995). Alternance en France et qualification professionnelle. In Lichtenberger, Y., Luttringer J.-M. et Poupard, R. (dir), Alternance et formation professionnelle: les enjeux. Paris : Les Éditions d’Organisation.

Lochet, J.-F. (dir.) (2003). Entreprises et jeunes débutants. Paris : L’Harmattan. Collection « Dynamiques d’entreprises ».

Longo, M. E. (2014). Co-construire l’insertion professionnelle des jeunes. In Collectif de chercheurs de 7 laboratoires, Les dispositifs publics en action. Vers une sécurisation des parcours professionnels et personnels ? (p. 81-99). Rueil - Malmaison : Liaisons Éditions.

Longo, M. E. (2016). Les parcours de vie des jeunes comme des processus. Les Cahiers dynamiques, 67, 48-58.

Massardier, G. (1996). Expertise et aménagement du territoire. L’État savant. Paris : L’Harmattan. Collection « Logiques politiques ».

Mauger, G. (1998). Jeunesse, insertion et condition juvénile. In Charlot, B. et Glasman, D. (dir.), Les jeunes, l’insertion, l’emploi (p. 55-59). Paris : Presses universitaires de France.

Mauger, G. (2001). Les politiques d’insertion. Une contribution paradoxale à la déstabilisation du marché du travail. Actes de la recherche en sciences sociales, 136-137, 5-14.

Maurice, M., Sellier, F. et Silvestre, J. - J. (1982). Politiques de l’éducation et organisation industrielle en France et en Allemagne : essai d’analyse sociétale. Paris : Presses universitaires de France. Collection « Sociologies ».

Méhaut, P. (2006). Une scène nationale classique en voie de recomposition ? L’accord interprofessionnel et les accords de branche sur la « Formation tout au long de la vie ». In Mériaux, O. et Verdier, E. (dir.), Les relations professionnelles et l’action publique face aux risques du travail et de l’emploi (p. 25-46). Rapport pour le Commissariat général du Plan et la DARES, miméo LEST, Aix en Provence.

Mercure D. et Vultur, M. (2010). La signification du travail. Nouveau modèle productif et ethos du travail au Québec. Québec : Presses de l’Université Laval.

Mériaux, O. (2009). Les parcours professionnels : définition, cadre et perspectives. Éducation permanente, 181, 11-21.

Moulin, S. (2011). Enquêtes de jeunesses : une comparaison France - Canada des dispositifs statistiques nationaux. In Degenne, A., Marry, C. et Moulin, S. (dir.), Les catégories sociales et leurs frontières (p. 61-83). Québec : Les Presses de l’Université Laval. Collection « Société et Population ».

Moulin, S. et Doray, P. (2007). Le parcours des jeunes : catégorisations statistiques et représentations normatives. Communication présentée au colloque Approches longitudinales : confrontations franco-canadiennes. Paris, octobre.

Nicole - Drancourt, C. et Roulleau-Berger, L. (1995). L’insertion professionnelle des jeunes. Paris : Presses universitaires de France. Collection « Que-sais-je ? ».

Noblet, P. (2014). Les enfants de Don Quichotte. De la « stabilisation » au « logement d’abord ». Le sociographe. Recherches en travail social, 48, 11-20.

Paul, J.-J. (1989). La relation formation-emploi: un défi pour l’économie. Paris : Economica. Collection « Économie contemporaine ».

Pottier, F. (1990). La difficile insertion professionnelle des jeunes. CÉREQ BREF, 58.

Rioux, M. (1969). Jeunesse et société contemporaine. Montréal : Presses de l’Université de Montréal.

Rose, J. (1984). En quête d’emploi. Paris : Economica.

Rose, J. (1996). L’organisation des transitions professionnelles entre socialisation, mobilisation et recomposition des rapports de travail et d’emploi. Sociologie du travail,1, 63-79.

Ryan, P. (2001). The School-to- Work Transition : A Cross-National Perspective. Journal of Economic Literature, 39 (1), 34-92.

Saint - Pierre, C. (2001). L’insertion professionnelle et citoyenne des jeunes au Québec. In Roulleau - Berger, L. et Gauthier, M. (dir.), Les jeunes et l’emploi dans les villes d’Europe et d’Amérique du Nord (p. 57-72). Paris : Éditions de l’Aube.

Sarfati, F. (2014). Professionnalisation des études et désir d’insertion professionnelle. In Collectif de chercheurs de 7 laboratoires, Les dispositifs publics en action. Vers une sécurisation des parcours professionnels et personnels ? (p. 111-129). Rueil-Malmaison : Éditions Liaisons.

Schwartz, B. (1981). L’insertion des jeunes en difficulté. Paris : La Documentation française.

Sen, A. (1999). Éthique et économie. Paris : Presses universitaires de France.

Silvestre, J. - J. (1987). Éducation et économie: éléments pour une approche sociétale. Aix-en-Provence : LEST - CNRS, Mimeo.

Tanguy, L. (dir.) (1986). L’introuvable relation formation-emploi. Paris : La Documentation française.

Tanguy, L. (2002). La mise en équivalence de la formation avec l’emploi dans les IV e et V e Plans (1962 - 1970). Revue française de sociologie, 43 (42), 685-709.

Trottier, C. (2000). Questionnement sur l’insertion professionnelle des jeunes. Lien social et Politiques, 43, 93-101.

Trottier, C., Laforce, L. et Cloutier, R. (1999). Les représentations de l’insertion professionnelle chez les diplômés de l’université. In Charlot, B. et Glasman, D. (dir.), Les jeunes, l’insertion, l’emploi (p. 310-341). Paris : Presses universitaires de France.

Van de Velde, C. (2008). Devenir adulte en Europe : sociologie comparée de la jeunesse en Europe. Paris : Presses universitaires de France. Collection « Le lien social ».

Verdier, E. (1995). Politiques de formation des jeunes et marché du travail, la France des années 80. Formation Emploi, 50, 19-40.

Verdier, E. (1996). L’insertion des jeunes « à la française » : vers un ajustement structurel ? Travail et Emploi, 69, 37-54.

Vernières, M. (1997). L’insertion professionnelle. Analyses et Débats. Paris : Economica.

Vincens, J. (1997). L’insertion professionnelle des jeunes. À la recherche d’une définition conventionnelle. Formation Emploi, 60, 21-36.

Vultur, M. (2007). Les critères de sélection de la main-d’œuvre et le jugement sur les compétences des candidats à l’embauche au Canada : quelques éléments d’analyse. Cahiers de recherche sur l’éducation et les savoirs, 6, 235-254.

Vultur, M. (2016). Les stratégies professionnelles des jeunes Québécois, salaries d’agence de travail temporaire. In Meilland, C. et Sarfati, F. (dir.), Accompagner vers l’emploi.Quand les dispositifs se mettent en action (p. 225-238). Paris : Éditions Peter Lang.

Vultur, M. et Bernier, J. (2014). Les agences de travail temporaire : leur rôle et leur fonctionnement comme intermédiaires du marché du travail. Québec : Presses de l’Université Laval. Collection « Sociologie contemporaine ».

Vultur, M. et Trottier, C. (2010). Les trajectoires d’insertion professionnelle des jeunes Québécois diplômés de l’école secondaire. In Papinot, C. et Vultur, M. (dir.), Les jeunesses au travail. Regards croisés France-Québec (p. 257-280). Québec : Presses de l’Université Laval. Collection « Regards sur la jeunesse du monde ».

Walther, A. (2006). Regimes of youth transitions. Choice, flexibility and security in young people’s experiences across different European contexts. Young, 14 (2), 119-139.
Publicado
2018-12-28
Cómo citar
Verdier, Éric, & Vultur, M. (2018). La inserción laboral de los jóvenes: un concepto histórico, ambiguo y societal. Cuestiones De Sociología, (19), e067. https://doi.org/10.24215/23468904e067
Sección
Artículos